Présentation CURCP

Le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) et les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) ont uni leurs compétences, en chirurgie de l'enfant et de l'adolescent, afin d’offrir les meilleurs soins à ces derniers.

Le Centre universitaire romand de chirurgie pédiatrique (CURCP) réunit les :

  • Service de chirurgie de l’enfant et de l’adolescent du CHUV, dirigé par le Professeur Pierre-Yves Zambelli. Ce service est composé de deux unités : i) unité de chirurgie pédiatrique, ii) unité pédiatrique de la chirurgie orthopédique et traumatologique, 
  • Service de chirurgie pédiatrique des HUG, dirigé par la Professeure Barbara Wildhaber,
  • Service d’orthopédie et traumatologie pédiatrique des HUG, dirigé par le Professeur Pierre Lascombes.

Le comité de direction du CURCP est composé des 3 chefs de service et sous la direction de la Professeure Barbara Wildhaber. Consultez le Biosketch

Lausanne

À Lausanne, le Service de chirurgie de l'enfant et de l'adolescent fournit des prestations sur deux sites, au CHUV et à l’Hôpital de l’Enfance de Lausanne (HEL) (en 2017 :  3’800 opérations, 20'300 consultations ambulatoires).

Le CHUV dispose d’un plateau technique élevé, de la proximité des différentes spécialités de pédiatrie et de la proximité des services de chirurgie adulte pour les prises en charges complexes. Il abrite ainsi l’activité dite « lourde » :

  • pathologies nécessitant la compétence des sous-spécialités pédiatriques (cardiologie, oncologie, etc.).
  • soins intensifs.
  • plateau technique (radiologie conventionnelle, imagerie interventionnelle, laboratoires, etc.).

Les patients sont accueillis dans le Bâtiment Hospitalier (BH) :

  • au 11e étage, étage entièrement réservé aux enfants;  les enfants hospitalisés le sont tous à cet étage (17 lits),
  • au 7e étage, par l’unité de chirurgie ambulatoire (10 lits) et par la policlinique.

L’HEL a une structure entièrement dédiée à la pédiatrie, des compétences en pédiatrie et en anesthésiologie et une flexibilité d’utilisation :

  • activité ambulatoire (consultations et hospitalisation d’un jour) (15 lits),
  • urgences pédiatriques (à l’exception des urgences vitales qui sont transférées au CHUV) (6 lits),
  • hospitalisations (médecine, chirurgie générale, orthopédie/traumatologie, pédopsychiatrie) (24 lits pédiatrie/ chirurgie pédiatrique).

Genève

À Genève, le Service de chirurgie pédiatrique fournit des prestations, sur un site, à l’Hôpital des enfants (en 2017, ce sont : 2'000 opérations, 20'000 consultations ambulatoires).

Les HUG disposent d’un plateau technique élevé, de la proximité des différentes spécialités de pédiatrie et de la proximité des services de chirurgie adulte pour les prises en charges complexes, mais aussi de cas dits « simples » :

  • pathologies nécessitant la compétence des sous-spécialités pédiatriques (cardiologie, oncologie, etc.),
  • soins intensifs,
  • plateau technique (radiologie conventionnelle, imagerie interventionnelle, laboratoires, etc.).

Les patients sont accueillis à l'Hôpital des Enfants, complexe de bâtiments clairement distinct mais intégré dans le site principal des HUG. Les enfants qui sont hospitalisés le sont tous sur un étage (16 lits en chirurgie pédiatrique, 9 lits en chirurgie orthopédique et traumatologique pédiatrique), et une unité de chirurgie ambulatoire y est adjointe (12 lits). La policlinique est également dans les mêmes immeubles, ainsi que la radiologie pédiatrique avec toute la technologie nécessaire, et le bloc opératoire pédiatrique (6 salles), avec un excellent plateau technique. Ainsi, la chirurgie de l'enfant est indépendante pour son fonctionnement à haut niveau.

L'ensemble: le CURCP

Cette organisation, tant à Lausanne qu’à Genève, permet aux enfants d’être soignés dans leur environnement; ils ne sont ainsi pas déplacés. C’est également, dans cet esprit de ne pas déplacer les enfants, que nous collaborons avec des Hôpitaux et cliniques à Berne, Delémont, Fribourg, Neuchâtel et Sion; nos médecins cadres se rendent régulièrement dans ces Institutions pour des consultations voire des interventions.

Les enfants souffrant d’une pathologie rare et qui doivent être pris en charge par la Médecine Hautement Spécialisée (MHS) peuvent faire exception. Pour ces pathologies, l’enfant sera hospitalisé dans l’établissement lui assurant la meilleure prise en charge mais, dans certains cas toutefois, c’est le médecin qui se déplacera.

La MHS limite la pratique de certaines interventions spécialisées à des Centres désignés. Ainsi la chirurgie pédiatrique romande a déjà fait l’objet d’une répartition :

  • Lausanne a le lead dans la prise en charge les grands brûlés, le traitement du neuroblastome et du sarcome, et la transplantation rénale (en collaboration avec les chirurgiens « adultes »).
  • Genève (centre de référence pour la Suisse) prend en charge le traitement du foie et des voies biliaires et la transplantation hépatique.

À Lausanne, un nouvel Hôpital sera construit, aux abords directs de la Cité hospitalière; fonctionnel en 2021, il comprendra 85 lits et permettra la prise en charge des patients sur un seul site : Le Nouvel hôpital des enfants du CHUV